La légende de Beaumont en Hainaut
« Charles-Quint et les trois Auvergnats »

Les 2, 3 et 4 octobre 2020

Contact: info@legende-beaumont.be - Dernière mise à jour: Le 05/02/2017

Contact: info@legende-beaumont.be - Dernière mise à jour: Le 03/02/2017

Les Récollectines et les Béguines

Le couvent des Récollectines

La fondation de ce couvent remonterait certaines sources soit en 1453 soit en 1476. […]

Cette maison aurait été fondée par six religieuses venues du couvent d’Avesnes. Protégées par les autorités locales, elles y bâtirent un cloître après avoir logé quelque temps à l’hôpital.  […] Dès 1476, sœur Isabelle Godefroid en était supérieure.  […] Ces sœurs furent chargées de la direction de l’hôpital de Saint-Nicolas, où il y avait six lits pour les malades, et de l’hospice où les étrangers pauvres pouvaient être hébergés une nuit. Les seigneurs de Beaumont furent les soutiens zélés des établissements confiés à ces religieuses.  […]

Ces religieuses outre, les soins qu’elles donnaient à l’hôpital, instruisaient les jeunes filles de la ville. Leur chapelle, bâtie en pierre comme leur couvent, était au XVIIe siècle richement décorée, grâce au don de plusieurs seigneurs de Croy.

Lors de la prise de la ville, en 1655, le couvent et sa chapelle furent pillés et incndiés; ils subirent le même sort en 1793. Les religieuses ne tardèrent pas à être expulsées de leur maison en ruine.   […]
















BERNIER, Th., Histoire de la Ville de Beaumont, Concours de 1876 - Ouvrage réédité en l’an 2000 par les soins de l’Office du tourisme de Beaumont



Miniature en noir et blanc issue de « Beaumont en cartes postales anciennes par Charles Clocherieux et Madame Sellière-Charon - Bibliothèque Européenne - Zaltbommel / Pays-Bas MCMLXXIV


Le Béguinage

Les béguinages étaient des institutions mixtes ayant à la fois un caractère religieux et de bienfaisance. Nous ignorons l’époque où Beaumont fut doté d’un établissement de ce genre. La fondation de ce béguinage serait antérieure à 1281 d’après des archives […]

Par lettres datées du mois d’avril 1282, Baudouin d’Avesnes, Seigneur de Beaumont, donne au béguinage « Pour Dieu et en aumosne le manaige et tout liestre ki fu Piéron Louvier de Biaumont ki gist en le Poterie jusques au manaige Baudouin de Castillon et juskes as fossés de le ville, et le capelle et tous les édifices ki dedans sunt. » Il exempta aussi les Béguines du droit de mortemain1, mais sans étendre ce privilège aux personnes qui, pour se mettre à l’abri des séductions mondaines, viendraient habiter ‘enclos du Béguinage. Le Béguinage se trouvait au rempart au-delà de la porte de Binche. Cette maison, tombée en ruines, fut reconstruite entièrement vers 1670; on la divisa en 11 petites demeures qui furent construites sur le revenu de la maladrie. […]  Ces demeures étaient habitées par de pauvres veuves, auxquelles on enjoignait de réciter tous les samedis un chapelet pour les âmes des fondateurs; en 1608, il y avait vingt-deux veuves logées dans ces maisons. […]  Les revenus n’étaient guère importants; ils étaient employés à l’entretien et aux réparations des édifices du Béguinage. […]


1 droit du seigneur de disposer des biens de ses serfs